Chopin et Mendelssohn – La jeunesse du romantisme / Vahan Mardirossian, Eliane Reyes

Le samedi 24 avril 2021
  • À 20:00
Van der Valk Hotel Sélys Liège

À propos de cet événement

Chopin & Mendelssohn – La jeunesse du Romantisme

L’ORCW et Eliane Reyes plongent dans la jeunesse des génies

L’aube du 19e siècle voit la naissance de plusieurs grands maîtres : Mendelssohn, Schumann, Chopin, Listz… Vahan Mardirossian a sélectionné des œuvres de jeunesse de deux de ces monstres sacrés : la Symphonie n° 9 de Mendelssohn, écrite entre ses 12 et 14 ans, et le Concerto pour piano créé par Chopin lors de son premier concert public, à Varsovie, en 1830, alors qu’il vient de fêter ses 20 ans ! Avec au piano une complice fidèle, la talentueuse Eliane Reyes.

Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
Vahan Mardirossian, direction
Eliane Reyes, piano

Programme :

  • Frederic Chopin : Concerto pour piano n°2 en fa mineur op. 21
  • Felix Mendelssohn-Bartholdy  : Symphonie pour cordes n°9 en do majeur, MWV N9


Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


Eliane Reyes, piano

Native de la ville de Verviers, dont elle est Citoyenne d’honneur, Eliane Reyes est d’abord initiée au piano par sa mère, Jeanine Gillard, et donne son premier récital à l’âge de 5 ans. Elle étudie ensuite au Conservatoire Royal de Bruxelles puis à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès  de Jean-Claude Vanden Eynden, à la Hochschule der Künste de Berlin, au Mozarteum de Salzbourg avec Hans Leygraf, au Lemmens Institut à Leuven auprès d’Alan Weiss ainsi qu’au CNSM de Paris sous l’égide de Michel Beroff, Brigitte Engerer et Jacques Rouvier. Musicienne progdige, elle bénéficia du soutien des fondations Rheinold Blüthner, Spes, Sir Georg Solti et Vocatio.

Lauréate en 1988 de la Fondation Cziffra (Senlis, France), elle se produit la même année au Festival Tibor Varga (Sion, Suisse) ainsi que sous la direction de Sergiu Commissiona et avec l’orchestre du Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Sa rencontre avec Martha Argerich à l’âge de 14 ans marque une étape décisive dans sa vie de musicienne.

Lauréate de nombreux concours internationaux, elle a construit au fil des ans, avec autant d’aisance et de goût, une carrière de soliste et de chambriste. Ses concerts sont unanimement salués par la critique et adoubés par le public.

Eliane Reyes joue sous la direction des plus grands chefs tels que Rudolph Barshai, Roberto Benzi, Lionel Bringuier, Jan Cayaers, Sergiu Commissionna, René Defossez, Jean-Jacques Kantorow, Jacques Lacombe, Martin Lebel, Grant Llewellyn, Elena Schwarz, Gilbert Varga, Tibor Varga, André Vandernoot ou Rudolf Werthen.

Elle se produit également, dans de grandes salles de concerts telles que le Concertgebouw (Amsterdam), Konzerthaus (Berlin), Megaron (Athènes), Festspielhaus (Baden-Baden), Auditori ( Barcelone), The Sage- Gasteshead (Birmingham) , Bozar ( Bruxelles), Philharmonie (Cologne), La Philharmonie (Luxembourg), Laieszhalle (Hambourg), Cité de la musique (Paris), Konzerthuset (Stockholm) , Musikverein (Vienne). Elle a notamment comme partenaires le violoniste Lorenzo Gatto dans le cadre des tournées « Rising Stars 2011 », Philippe Bernold, Lise Berthaud, Frank Braley, Marc Coppey, Henri Demarquette, Jodie Devos, Augustin Dumay, Ivry Gitlis, Philippe Graffin, Andrew Hardy, Florent Heau, Gary Hoffman, Ivan Karizna, Pierre Lenert, Jean-Marc Luisada, Misha Maisky, Anne Queffelec, Marc Sabbah, Raphael Sévère, José van Dam, le chamber ensemble St-Martin and the Fields, le trio Vuillaume, les quatuors Danel, Elysée, Voce, Parkany.

Sa discographie et riche d’enregistrements de F. Chopin – son compositeur « signature », C. Debussy, M. Ravel, D. Milhaud, A. Tansman, B. Godard, N. Bacri, et d’autres grands maîtres. Pour ceux-ci, elle a obtenu de nombreuses récompenses telles que : Pianiste maestro (Pianiste), Ring (Classic info), Joker (Crescendo), Diapason, Supersonic (Pizzicato), Gouden Labels (Klassiek Centraal), et la clé d’or de Resmusica pour son enregistrement en solo des 24 Intermezzi d’ A.Tansman.

Eliane fût nommée à trois reprises aux International Classical Music Awards et obtint en Belgique l’ « Octave » de la musique classique pour l’ensemble de sa carrière.

En 2017, elle participa à une tournée d’un mois en Asie avec le trio Koch, et eu le privilège de jouer devant la famille Impériale du Japon au Palais impérial.

L’année 2018 marqua une étape décisive dans sa carrière de soliste et son déploiement international, notamment en France – où elle est, deux ans auparavant, la première pianiste belge a recevoir les insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française. Une année véritablement exceptionnelle qui l’a vu se produire sur des scènes prestigieuses, dont la Salle Gaveau de Paris, et lors d’évènements tels que les pianos days (Flagey), les Folles journées de Nantes et le Festival International de piano de la Roque d’Anthéron.

En 2019, outre ses nombreux concerts en Europe et au-delà, Eliane se consacre à plusieurs enregistrements discographiques, dont un CD’s dédié à E. Granados, et de nouveaux programmes avec, entre autres, le violoniste Daniel Kogan, le violoncelliste Ivan Karizna et le pianiste Severin von Eckardstein.

Eliane est régulièrement invitée par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Cultivant avec jouissance un éclectisme naturel, Eliane s’associe avec des philosophes, auteurs et comédiens pour proposer de véritables spectacles qui voit la musique se marier à différents arts. Elle prête notamment ses talents musicaux aux Valses poétique, avec P. Poivre d’Arvor, et la raison des sortilèges musicaux avec M. Onfray et J.-Y. Clément.

Artiste intègre, engagée, intuitive, amoureuse, fougueuse et hyperactive, d’une curiosité insatiable, elle aime surprendre, suggérer, innover, avec le souci exclusif de proposer des moments musicaux exceptionnels. Du bout de ses doigts virtuoses, elle nous touche subtilement au cœur. Chacun de ses concerts étant un élan d’amour pour la musique et son public avec qui elle entretient, fidèlement et tendrement, une relation  quasi fusionnelle.

Membre de nombreux jurys de concours à travers le monde, Conseillère artistique du Festival Classissimo de Bruxelles et désormais co-Directrice artistique du Festival Musicorum, elle est professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle y cultive sa passion pour l’enseignement et la transmission.


 

Bon à savoir

Van der Valk Hotel Sélys Liège, rue du Mont St Martin 9/11, 4000 Liège

Partager