Vahan Mardirossian, Sylvia Huang

Le samedi 16 octobre 2021
  • À 20:00
Mont-sur-Marchienne, Centre culturel

À propos de cet événement

Des œuvres écrites par des compositeurs adolescents de 13-14 ans.

Mendelssohn écrit son concerto pour violon et piano est en 1823, à l’âge de 14 ans. Il a déjà plus de 100 œuvres à son actif, dont les 12 Symphonies pour cordes que Vahan Mardirossian vous fera (re)découvrir pendant son quinquennat en temps que Directeur musical. L’accompagnement est écrit pour un orchestre incluant des vents, mais c’est dans sa version pour orchestre à cordes que le concerto a eu le succès qu’on lui connaît. Il est écrit sur un modèle classique en 3 mouvements et regorge d’idées nouvelles pratiquement à chaque mesure.

De trois ans son ainé, Juan Crisostomo de Arriaga est appelé le « Mozart espagnol ». Né exactement 50 ans jour pour jour après Mozart, le 27 Janvier 1806, son père lui donne le nom espanisé de Johannes Crysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart. Il marque l’Europe par son talent. Élève puis assistant du montois François-Joseph Fétis qui lui enseigna l’harmonie et le contrepoint au Conservatoire de Paris, de Arriaga ne cesse de créer des œuvres diverses à une vitesse ahurissante. Son destin prometteur est hélas brisé : quelques jours à peine avant son vingtième anniversaire, il est emporté par la tuberculose. Il écrit Thème et Variations pour cordes en 1820, à l’âge de 14 ans.

Cent ans plus tard, en Angleterre, le jeune Benjamin Britten, l’un des compositeurs les plus important du vingtième siècle, fait ses premiers pas de composition. Il écrit plusieurs petites pièces pour piano qui vont lui servir de base pour écrire sa Simple Symphonie. L’œuvre a eu un succès immédiat et pris sa place dans le répertoire de tous les orchestres du monde.

Vahan Mardirossian, direction et piano
Sylvia Huang, violon

Programme :

  • Felix Mendelssohn : Double concerto pour violon et piano en Ré mineur
  • Juan Crisòstomo de Arriaga : Thème et Variations
  • Benjamin Britten : Simple symphonie

Sylvia Huang © Jeremy Bruyère



Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


Sylvia Huang, violon

Appréciée pour son « vrai lyrisme et sa musicalité touchante, sa simplicité et sa sensibilité”, et livrant une “palette de couleurs très variée” (Le Soir), la violoniste belge Sylvia Huang est décrite comme une musicienne “intègre, émouvante” et au “son riche” (De Standaard). Elle est lauréate du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique en 2019, où elle remporte les deux prix du public: le Prix Musiq’3 et le Canvas-Klara Prijs. Elle reçoit également le Prix Caecilia de la Jeune Musicienne de l’Année 2019 par l’Union de la Presse Musicale Belge.

Depuis août 2014, Sylvia est membre du Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam. Passionnée de musique de chambre, elle fonde en septembre 2014 avec trois de ses collègues le GoYa Quartet Amsterdam qui se produit régulièrement aux Pays-Bas ainsi qu’à l’étranger. En 2015, le quatuor se voit décerner le prestigieux « Prix de Salon » par le business club de l’orchestre, grâce auquel il réalise un enregistrement live de deux concerts couvrant l’intégrale des quatuors de Brahms et de Schumann.

Elle a collaboré avec de nombreux orchestres tels que l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le Mechelskamerorkest, la Kamerfilharmonie van Vlaanderen, le Bad Reichenhall Philharmoniker, dans des salles telles que le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Studio 4 de Flagey, le Vlaamse Opera à Gent, deSingel à Anvers, le Concertgebouw d’Amsterdam. On la retrouve dans divers festivals internationaux dont B-Classic Festival van Vlaanderen, les Echappées Musicales du Médoc, le Festival Musiq’3 ou encore Klara in deSingel.

Née en 1994, Sylvia commence le violon à l’âge de trois ans avec son père et devient élève à l’Académie des Arts de la Ville de Bruxelles. Elle se perfectionne plus tard auprès d’Alexei Moshkov et Liviu Prunaru. Après avoir été en 2004, lauréate du Concours national de musique « Prix Rotary Breughel », elle remporte la même année, un 1er prix au 40ème Concours national de musique « Belfius Classics ». En avril 2008, elle remporte le 1er prix au Concours national « Lions Musical Competition ». En 2009 et en 2010, elle est recrutée par l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne. De 2012 à 2014, elle est membre de l’Orchestre National de Belgique où elle est promue co-soliste des seconds violons.

Elle joue sur un Carlo Ferdinando Landolfi de 1751, prêté par la RCO Foundation.


 

Bon à savoir

Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne, rue Du Château, 3, 6032 Mont-sur-Marchienne – 071/ 36 80 92
Partager