Un Belge à Londres – Une incroyable rencontre

Le jeudi 24 février 2022
  • À 20:00
Mons, Arsonic

À propos de cet événement

A partir de 19h > 19h40 : micro-prestation dans le Passage des Rumeurs par les élèves de l’Académie de musique, de danse et des arts de la parole de la Ville de Mons (gratuit)
20 h : concert d’une heure sans pause
> 21h : After surprise (gratuit)

Captation MUSIQ3 (option)


Vahan Mardirossian met à l’honneur nos compositeurs belges. 

Le compositeur wallon Joseph Gehot (Bruxelles, 1756 – USA, 1820), violoniste virtuose contemporain de Mozart, se distingue dès son plus jeune âge à la Cour de Charles de Lorraine. A Londres, en 1792, il joue aux Professional Concerts sous la direction de Joseph Haydn et de son élève, Ignace Pleyel. Les recommandations de Haydn lui ouvriront les portes de l’Amérique, où sa carrière a littéralement explosé : il y a fondé des écoles et joué sur les plus grandes scènes !

Programme :

  • Joseph Gehot, Quatuor op.1 n°1 et 2 (transcription pour orchestre à cordes)
  • Joseph Haydn, Concerto pour violoncelle n°1 en ut majeur Hob.VIIb :1,

    oeuvre interprétée lors du Concours Reine Elisabeth.

  • Ignace Pleye, Symphonie en fa mineur B 138

Vahan Mardirossian, direction
Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
Riana Anthony, violoncellie, soliste de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth


Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


Riana Anthony débute le violoncelle à l’âge de neuf ans au Japon sous la direction de sa mère, Lifen Anthony, et de la violoncelliste, Kurata Sumiko. Elle fait ses débuts au Honolulu Symphony à l’âge de 12 ans, avec le Concerto no 1 de J. Haydn, et trois années plus tard elle y joue le Concerto pour violoncelle no 3 de A. Dvorak. Diplômée du Robert McDuffie Center for

Strings et du Bienen School of Music à Northwestern, Riana était sous la tutelle de Hans Jorgen Jensen et Julie Albers.

The Shanghai City Symphony Orchestra présente Riana en soliste dans l’interprétation du Concerto pour violoncelle de Dvorak “The City, The Romanticism”, suivi d’une tournée de récitals en Chine au cours de la même saison. En 2016, Riana fait ses débuts au Kennedy Center et donne des récitals aux États-Unis, en Chine et au Danemark, clôturant l’année avec une interprétation du Concerto pour violoncelle no 2 de D. Kabalevsky. Riana est invitée à se produire dans le cadre de la Future Master Concert Series au Centre des Arts Orientaux de Shanghai pendant plusieurs saisons, et se produit en soliste au Peninsula Music Festival avec l’Orchestre du CNA.

Plus récemment, Riana a interprété en première européenne la toute nouvelle composition de John Williams, “Highwood’s Ghost”, avec le Brussels Philharmonic et le chef-d’orchestre Stéphane Denève au Festival de Flagey à Bruxelles.

Chambriste passionnée, Riana est impliquée dans divers projets de musique de chambre et se produit sur différentes scènes. Riana a été invitée au Rome Chamber Music Festival pendant quatre ans et a été une des “Newdome Fellowship Artists” à l’Amelia Island Chamber Music Festival.

Après avoir remporté le premier prix du Dover Quartet Competition 2016, la WFMT “Music in Chicago” a diffusé son interprétation du quatuor à cordes Lutoslawski. Ses dernières prestations incluent The Keuka Lake Music Festival, l’Académie musicale de Villecroze, Domaine Forget, Seiji Ozawa International Academy, Waterloo Festival, Festival of Minimes et Festival Tibor Varga à Sion. Elle se produit en scène avec RobertMcDuffie, Miguel da Silva, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Lorenzo Gatto, Hsin-Yun Huang, Jean-Claude Van Den Eynden et Alessandro Carbonare.

Au cours de la dernière saison, Riana s’est produite dans des projets de musique de chambre dans des villes de neuf pays différents, dans des salles prestigieuses, dont Victoria Hall à Genève, Fondation Louis Vuitton et l’Auditorium du Louvre à Paris.

Riana a participé au Festival de musique d’Aspen pendant plusieurs saisons en tant que boursière, et a participé à des festivals de musique et à des masterclasses, notamment au Liechtenstein Internationale Musikakademie, Cello Akademie Rutesheim, Pyeongchang Music Festival, Menuhin Festival’s Gstaad String Academy et au Festival de Moritzburg. Elle a été sous la direction de nombreux musiciens de renom tels que Emanuel Ax, Esa-Pekka Salonen, Jens Peter Maintz, Wolfgang Emanuel chmidt, Frans Helmerson, Sadao Harada et Nobuko Imai.

Depuis 2017, Riana est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique, sous la direction de Gary Hoffman et Jeroen Reuling.

Bon à savoir

A partir de 19h > 19h40 : micro-prestation dans le Passage des Rumeurs par les élèves de l’Académie de musique, de danse et des arts de la parole de la Ville de Mons.
20 h : concert d’une heure sans pause
> 21h : After surprise

► Arsonic, rue de Nimy, 138, 7000 Mons

► Tickets : 20/18/15€ - Gratuit pour les moins de 25 ans (quota limité à 20 places) - 1,25€ : Art.27 - 5€ : demandeur d’emploi 
Places non numérotées

► Réservations :

Partenariat MARS (Mons Arts de la Scène) / ORCW (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie)
Partager