Tangos à Buenos Aires / Jean-François Chamberlan, Christophe Delporte, Marc Grauwels, Johan Dupont

Le jeudi 16 décembre 2021
  • À 20:00
Mons, Arsonic

À propos de cet événement

20 h : concert d’une heure sans pause
> 21h : After surprise (gratuit)


Vahan Mardirossian met nos artistes à l’honneur.

Venez fêter les 100 ans du grand maître du tango argentin.

Astor Piazzolla a fait entrer le tango, danse traditionnelle argentine, dans le répertoire de la musique classique, sur les plus grandes scènes internationales. Au programme de cette soirée, retrouvez des tangos traditionnels comme Jalousie et La Paloma, mais aussi deux morceaux « savants » de Stravinski et d’Isaac Albéniz, sans oublier ceux écrits par Piazzolla lui-même, encouragé par Nadia Boulanger – dont il rejoint la classe en 1954. Alberto Ginastera est également mis à l’honneur avec sa pièce pour flûte et cordes.

Jean-François Chamberlan, violon conducteur
Marc Grauwels, flûte
Cristophe Delporte, accordéon
Johan Dupont, piano

Programme :

  • Astor Piazzola (1921-1992),
    – Double Concerto pour flûte et accordéon
    – Tres Piezas pour cordes et piano
  • Alberto Ginastera, Impresiones de la Puna
  • Jakob Gade, Jalousie (Tango Tsigane)
  • Igor Stravinsky, Tango
  • Isaac Albéniz, Tango op. 165 n°2
  • Sebastiàn de Yradier, La Paloma

Jean-François Chamberlan, violon

Jean-François Chamberlan étudie le violon dès l’âge de 10 ans et obtient ses diplômes de violon et de musique de chambre au Conservatoire Royal de Gand.

Lauréat du Concours Dexia Axion Classic pour le violon et la musique de chambre, élève d’Arthur Grumiaux pendant quatre ans, il entre en 1983 à l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, à l’époque dirigé par Philip Hirshhorn, où il est rapidement devenu violon conducteur.

Il se produit en soliste sous la direction de chefs réputés comme Georges Octors, Jan Corazolla, Rudolf Werthen, Antonio de Almeida, Roberto Benzi, Jean-Pierre Wallez, Jean-François Paillard, Rudolf Barshaï…

Il cherche aussi à faire découvrir au public les richesses des compositeurs de notre temps et crée de nombreuses oeuvres contemporaines (Fafchamps, Lysight, Preudhomme…).

Jean-François Chamberlan est professeur de violon et de musique de chambre à l’institut supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) à Namur.

Il joue sur un violon Giambattista Rogeri de 1697.


Marc Grauwels, flûte

A 19 ans, muni de son diplôme de flûte au Conservatoire royal de Bruxelles, Marc Grauwels est engagé à l’Opéra royal des Flandres. En 1976 il est piccolo solo au Théâtre royal de la Monnaie, puis deux ans plus tard 1e flûte solo à l’Orchestre Symphonique de la RTBF, poste qu’il conservera dix ans, jouant aussi au World Orchestra de C. M. Giulini.

Sa carrière de soliste s’est développée sans cesse, ponctuée de points forts comme la création mondiale d’Histoire du Tango d’Astor Piazzolla, ou sa participation à la bande originale d’Amadeus de Milos Forman. Il a enseigné la flûte pendant quinze ans, comme chargé de cours, au Conservatoire royal de Bruxelles avant d’être nommé au Conservatoire royal de Mons (ARTS²). Ses enregistrements paraissent chez Naxos (The Flute Collection, riche d’une quinzaine de titres).

Il est « Endorser » pour le célèbre facteur de flûtes japonais Miyazawa et donne une centaine de concerts dans le monde chaque année.

marcgrauwels.be


Christophe Delporte, accordéon

On peut sans conteste affirmer que sa carrière artistique débute en 1989 en participant au concours « jeunes solistes » de la RTBF où il obtiendra le deuxième prix, mais surtout le prix des téléspectateurs avec une majorité absolue.

« Jamais, je n’ai entendu de l’accordéon joué comme cela » était le leitmotiv qui a commenté ses prestations tout au long des différentes épreuves du concours.

Au-delà d’une grande technique et d’un style poétique d’une étourdissante richesse, Christophe révèle au grand public un répertoire que peu de gens imaginent à l’accordéon avec des pièces « classiques » écrites pour l’instrument et notamment le concerto n°1 de Nicolaï Tchaikin qu’il interprétera en final du concours avec l’orchestre symphonique de la RTBF.

L’année suivante, il représentera la Belgique au cinquième concours EUROVISION des jeunes musiciens organisé à Vienne et jouera avec l’orchestre symphonique de la radio Autrichienne dans la salle mythique du MUSIKVEREIN, retransmis en direct par 23 chaînes de télévision.

Christophe à été invité à plusieurs reprises par L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (A. Piazzolla), l’ensemble « musiques nouvelles » (D. Janssens, R. Lazkano, P. Bartholomée, J.P. Dessy), Le Brussels Philharmonic (Film Fest Gent, N. Piovani) ou encore l’Orchestre National de Belgique (S. Gubaidulina, J-M. Rens, A. Piazzolla).

Depuis 2004, il est membre fondateur d’ASTORIA et se spécialise dans l’interprétation de la musique d’Astor Piazzolla.

Avec ses autres formations, il « s’amuse » à faire découvrir les différentes palettes sonores qu’offre l’accordéon et propose ainsi des répertoires et styles musicaux très variés en passant par lTango, le Baroque, le Classique, les grands airs d’Opéra, la musique contemporaine, la Musiques du monde, le Jazz et la chanson pour enfants.

PHALAENA –  IZVORA – HABANERA – MARINA CEDRO TRIO – ASTOR KLEZMER TRIO – BAYAN TRIO –BISCOTTE & BRIOCHE.

Il est actuellement professeur d’accordéon à l’académie de musique de Fleurus et à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur (IMEP) et depuis 2019, le Directeur Artistique du CPE Festival.

Christophe Delporte joue sur un accordéon BUGARI et est depuis octobre 2019 un artiste Antarctica Records.

christophedelporte.com


Johan Dupont, piano

Né à Liège en 1984 et issu d’une famille de musiciens, Johan Dupont est immédiatement attiré par le son et le rythme. Dès l’âge de 4 ans, il s’initie au piano à l’académie Gretry et entame ainsi sa vie de musicien. Immédiatemment remarqué et pris en mains par son professeur, madame Jeanne Bernard, il progresse très rapidement et c’est ainsi qu en 1991, il participe à l’émission télévisée « Les Jeunes Solistes » produite par la RTBF où ses prestations remarquées le mèneront en finale.

Parallèlement à l’étude classique du piano, Johan montre dès ses débuts un vif intérêt pour l’improvisation et les musiques spontanées. Il est très curieux et développe ses facultés à reproduire tout se qui lui passe par les oreilles et va très vite développer une personnalité musicale propre.

Il poursuit son parcours et sa formation au piano mais rentre aussi dans la classe de trompette à l’âge de 10 ans. C’est à cette époque également que Johan va remplacer son père, organiste dans une petite paroisse, et se prendre d’intérêt à la fois pour l’orgue, l’harmonie et le chant. Grâce à cela, Johan exerce et forme également sa mémoire auditive : il accompagne tout à l’oreille.

Il rentre en suite au Conservatoire Royal de musique de Liège, dans la classe de piano de Chantal Bohets. C’est lors de son passage au Conservatoire que Johan croise la route du tromboniste-compositeur et pédagogue américain Garrett List. Ce dernier enseigne à cette époque l’improvisation au Conservatoire Royal de musique de Liège et c’est naturellement que Johan s’inscrit dans sa classe.

Garrett List va ainsi contribuer largement à eéargir les horizons musicaux de Johan et à faire le lien entre toutes les musiques.

Les deux hommes vont par ailleurs développer une collaboration musicale qui se poursuit toujours aujourd’hui, notamment avec le projet « The Garrett List Song Book » et « Orchestra Vivo »

Johan termine ses études au Conservatoire Royal de Musique de Liège en 2009, avec la plus grande distinction.

Depuis lors, Johan Dupont évolue dans de nombreux projets musicaux différents, ce qui illustre son intarissable curiosité et une volonté de casser les barrières des genres et des compartiments.

En 2013 il forme le groupe « Music 4 a While » , éponyme de la chanson d’Henry Purcell et illustrant l’esprit du projet. Il fait le pari de reprendre des chants de l’époque Baroque/Renaissance en y imprimant ses propres arrangements et sa propre vision musicale, actuelle, le tout en le compositeur initial. Pari réussi puisque « Music 4 a While », a déjà enregistré deux albums produits par le label belge Igloo.

Johan Dupont est aussi le pianiste du groupe « Big Noise » , distillant du jazz New Orleans à l’énergie positive et communicative. Ici c’est la fête et la communion avec le public qui sont mis en avant. Avec succès puisque trois albums ont été enregistrés, également sous le label belge Igloo.

Et puis Johan est membre également d  « Orchestra Vivo !», la dernière idée de Garrett List que nous citions plus haut. Ce projet musical rassemble une trentaine de talentueux musiciens belges de tous horizons dans un répertoire exclusivement composé par ces derniers. Une musique originale qui se veut accessible et populaire à la fois. Tout un programme. Un album est sorti, toujours sous le label belge Igloo.

Avec Garrett List, Johan forme également un duo :« The Garrett List Song Book » dans lequel les deux complices réexplorent des chansons que Garret affectionne. Des standards de Jazz mais aussi des compositions originales. Depuis peu, le duo initial a été rejoint par le saxophoniste de renom Steve Houben, avec qui Johan développe par ailleurs un autre projet, « Unfixed » en collaboration avec le percussionniste Stephan Pougin. Avec ce trio, la volonté est d’aller vers une musique de l’instant, qui se transforme selon l humeur, les sensations, le Public… Comme une conversation musicale, où une foule de sujets sont abordés.

Johan fait également partie du « Tivoli’s Band », sous la direction d’Eric Mathot, un passionné de Jazz « made in Belgium » du début du siècle passé. Ce Big Band à comme objectif de faire (re)découvrir aux auditeurs, des partitions oubliées écrites par des musiciens Belges, souvent trop méconnus.

Et enfin, notons que Johan Dupont, Joachim Iannello, violoniste  et Samson Schmitt, guitariste manouche sortiront un album très prochainement. 

En plus des concerts et tournées avec ces différentes formations, Johan Dupont est très sollicité dans le cadre de prestations solos , il a récemment travaillé avec l’Orchestre des Flandres et s’est produit en tant que pianiste soliste dans les plus prestigieuses salles du royaume. Aucun répertoire ne l’arrête, que se soit dans la musique classique, le jazz et les musiques improvisées en passant par l’accompagnement de films muets sans oublier le vaste répertoire de la chanson et de la variété en général. Son parcours l’amène également a collaborer fréquemment avec le monde du théâtre. Il a travaillé notemment avec la compagnie « Arsenic », le théâtre « Mâat » « les Baladins du miroir », « la compagnie Espèce de »…

Il est depuis 2011 accompagnateur remplaçant au Conservatoire Royal de musique de Liège dans les classes de chant, violon et clarinette.

Dans le cadre de ses différents projets, Johan Dupont s’est produit notamment :

au festival de jazz à Liège, au Gaume jazz festival ; au festival de jazz à Gouvy , au festival musiq3 à Flagey (bxl) , à l’Ostbelgienfestival au festival spring session (Luxembourg) ,au festival Labeaume en Musique (Fr), au festival jazz at home à Malines, au festival de jazz de Maastricht (nl) , au festival « Ca jazz à Woluwé » (bxl), au « Jazz marathon » (bxl) au festival des arts de la rue de Chassepierre, au Botanique (bxl), à l’Ancienne Belgique (bxl), Aux Beaux Arts (bxl), Au théâtre de Spa, A la salle « De Singel » à Anvers, au « Concertgebouw » à Bruges, à la salle Philharmonique de Liège….

Enfin, rappelons aussi qu’il obtint son Master au Conservatoire Royal de Liège avec la plus grande distinction et qu’il fut lauréat des Concerts Permanents Dexia.


 

Bon à savoir

Arsonic, rue de Nimy, 138, 7000 Mons

► Tickets : 20/18/15€ - Gratuit pour les moins de 25 ans (quota limité à 20 places) - 1,25€ : Art.27 - 5€ : demandeur d’emploi
Places non numérotées

► Réservations :

Partenariat MARS (Mons Arts de la Scène) / ORCW (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie)




 
Partager