Ouverture du Festival de Glanum (FR) / Henri Demarquette et Vladimir Kapshuk

Le vendredi 19 juillet 2019
  • À 20:00
Saint-Rémy-de-Provence (FR), site archéologique de Glanum

À propos de cet événement

Créé par l’association Musicades et Olivades, avec le concours du Centre des Monuments Nationaux et de la Ville de Saint-Rémy-de-Provence, le Festival de Glanum vise à réunir la musique instrumentale, le théâtre et l’art lyrique, renouant avec l’esprit des fêtes antiques. Il se déroule dans le remarquable site archéologique de Glanum, au coeur du massif des Alpilles.

L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, Henri Demarquette (direction et violoncelle) et Vladimir Kapshuk (baryton) y donnent un concert sous le signe de la « Passion russe ».

« J’ai composé le programme Passion russe comme un ballet imaginaire. Le ballet, pendant l’opéra, sève du Festival de Glanum, est le moyen d’expression chéri des compositeurs russes. Ils y expriment leurs passions, leurs drames et leur inimitable âme slave »
Henri Demarquette

Avec :
Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
Henri Demarquette, violoncelle
Vladimir Kapshuk, baryton

Programme :

  • Sergueï Prokofiev : Suite n° 1 de Romeo et Juliette, op. 64 bis (arr. pour orchestre D. Walter)
  • Piotr Illitch Tchaïkowsky : Variations sur un thème rococo, op. 33 (arr. D. Walter) / Henri Demarquette, violoncelle
  • Sergueï Rachmaninov : Cavatine d’Aleko, pour baryton et orchestre
  • Piotr Illitch Tchaïkowsky : Danse arabe (Casse-Noisette, acte 2) 
  • Sergueï Rachmaninov : Ne chante pas pour moi, ma belle . Op. 4, n° 4, pour baryton et orchestre
  • Dmitri Chostakovitch : Valse n°1 pour orchestre
  • Airs folkloriques russes pour baryton et orchestre

Henri Demarquette, violoncelle

 » Musicien passionné et personnalité aux facettes multiples, Henri Demarquette joue du violoncelle comme on embrase une forêt profonde ; pas un de ses coups d’archet ne laisse indifférent car il réveille l’inconscient de la musique  » O.Bellamy (Le Monde de la Musique)

Henri Demarquette, né en 1970, entre à 13 ans au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier et Paul Tortelier, puis, avec Janos Starker à Bloomington aux États-Unis.

Sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagnées des plus grands orchestres français ou étrangers ou en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés : Boris Berezovsky, Michel Dalberto, Jean-Bernard Pommier, Fabrizio Chiovetta, Vanessa Benelli-Mosell ou Jean-Frédéric Neuburger.

Henri Demarquette joue également en duo avec l’accordéoniste Richard Galliano un programme éclectique s’étendant de Bach à Galliano. En 2014, ce duo à crée « Contrastes » pour accordéon, violoncelle et orchestre composé par Richard Galliano.
Depuis 2015 il se produit en quatuor à cordes aux côtés d’Augustin Dumay, Svetlin Roussev et Miguel da Silva.
Il est le créateur du concerto pour violoncelle de Michel Legrand qui fait l’objet d’un enregistrement sous le label Sony avec l’Orchestre philharmonique de Radio-France dirigé par Mikko Franck.
Henri Demarquette est l’initiateur de « Vocello », une formation originale pour violoncelle et chœur a capella avec l’Ensemble Vocal Sequenza 9.3. dirigé par Catherine Simonpietri. Ce programme réunit des œuvres de la Renaissance en regard aux musiques contemporaines. Depuis 2012 de nombreuses œuvres nouvelles ont été composées pour cette formation. Courant 2016 « Vocello » a été en résidence au Collège des Bernardins.
Depuis 2012, il est invité par Michel Onfray à intervenir dans le cadre de l’Université Populaire de Caen. En compagnie de Jean-Yves Clément, essayiste, poète, musicien, il évoque divers aspects de la musique sous forme de causeries-conférences.
Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions en France et à l’étranger.
Henri Demarquette a reçu de l’académie des Beaux-Arts le Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.
Il joue « le Vaslin », violoncelle crée par Stradivarius en 1725, confié par LVMH/Moët Hennessy Louis Vuitton.

www.facebook.com/henri.demarquette


Vladimir Kapshuk, baryton

Baryton franco-ukrainien, Vladimir Kapshuk travaille le chant à l’Académie Nationale de Musique de Kiev où il obtient son diplôme avec le premier prix. Il rejoint ensuite l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris où il participe à de nombreuses productions, concerts et master classes, qui lui permettent d’élargir son répertoire et de se perfectionner, notamment dans le répertoire français.

Dans le cadre du Festival de Salzburg où il travaille avec Christa Ludwig et Thomas Allen, il intègre le Young Singers Project. Lauréat du concours international « L’Art du XXIe siècle », Vladimir Kapshuk reçoit aussi le Prix Lyrique du Cercle Carpeaux et le Prix Lyrique de l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra national de Paris.

Son répertoire se compose, entre autres, des rôles de Valentin (Faust de Gounod), du Prince Eletsky (La Dame de Pique de Tchaïkovsky), de Guglielmo (Cosi fan tutte) et des rôles-titres de Don Giovanni et d’Eugène Onéguine. À l’Opéra national de Paris il chante dans de nombreuses productions telles que Don Carlo, Idomeneo, Billy Budd, Les Contes d’Hoffmann, Madama Butterfly ou encore Il Barbiere di Siviglia.
Plus récemment, il chante Don Carlos (Les Fiançailles au couvent) au Capitole de Toulouse et fait ses débuts avec le rôle-titre d’Aleko (Rachmaninov) et de Robert (Iolanta de Tchaïkovski) à la Philharmonie de Berlin. La saison dernière, il a participé au spectacle Jeune Public de l’Opéra national de Paris, La Petite Renarde rusée, de Leoš Janáček (Le Forestier).

www.facebook.com/vladimir.kapshuk.3


 

Bon à savoir

Site archéologique de Glanum, Avenue Vincent Van Gogh, 13210 Saint-Rémy-de-Provence, France
Infos et réservationswww.festivaldeglanum.com
Partager