Les musicales Guillaume Lekeu / Beethoven, Vieuxtemps, Lekeu – D. Reyes / Vahan Mardirossian

Le samedi 2 octobre 2021
  • À 20:00
Heusy, église Saint-Hubert

À propos de cet événement

Invité par « Les musicales Guillaume Lekeu », l’ORCW sous la direction de Vahan Mardirossian rend hommage à plusieurs compositeurs célèbres dont les oeuvres ont traversé les siècles et nous enchantent encore aujourd’hui : l’ingénieux belge Guillaume Lekeu, hélas disparu prématurément à l’âge de 24 ans, le « Mozart espagnol » Juan Crisóstomo de Arriaga et le talentueux anglais Benjamin Britten, né le jour de la Sainte-Cécile. Le compositeur viervétois David Reyes propose ensuite deux de ses oeuvres qui nous ramènent au contemporain.

Programme :

  • Guillaume Lekeu : Adagio pour quatuor d’orchestre op. 3, « Les fleurs pâles du souvenir… »
  • Juan Crisóstomo de Arriaga : Thème et Variations
  • Benjamin Britten : Simple Symphony

___

  • Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes op.18 n.4
  • David Reyes :
    – Viroviacus, dédiée à la Ville de Verviers
    – Proliférations, dédiée à l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
  • Piotr Tchaïkovski : Sérénade pour cordes en ut majeur, op. 48

Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


David Reyes, compositeur

Bercé par la musique depuis la naissance en 19

,,,,,,81, et formé au violoncelle, David Reyes développe assez tôt un intérêt pour la musique orchestrale, grâce à la pratique au sein de différents ensembles, mais aussi par l’écoute et la lecture de nombreuses œuvres.

Toutefois c’est en écrivant à 15 ans une musique pour un spectacle scolaire qu’il se rend véritablement compte de sa passion pour la composition, une passion forte, viscérale, qui ne va plus le lâcher…

Il tente d’y échapper en suivant une formation de réalisateur à l’IAD (Louvain-la-Neuve, Belgique), dont il sort diplômé en 2003 avec le court métrage en 35mm « Je hais la musique ! »… et un mémoire sur la musique de film !

En effet, durant tout ce temps, la musique ne le lâche pas, puisqu’il compose les musiques de ses propres fictions, et travaille également pour des documentaires, des courts métrages, des décors sonores de télévision, une pièce de théâtre et diverses pièces classiques.

A la fin de ses études de cinéma, il quitte la Belgique pour se perfectionner à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot (Paris, France), dont il sort diplômé en composition de musique de film à l’unanimité avec les félicitations du jury. Il élargit également ses connaissances en suivant une formation en composition électroacoustique au GRM.

Primé pour ses œuvres notamment au Festival Mondial de l’Image Sous-Marine (Antibes, France) en 1999, 2000 et 2001, nommé plusieurs fois aux Jerry Goldsmith Awards et aux MASA Awards, il a également bénéficié des précieux conseils de grands compositeurs (Laurent Petitgirard, John Scott, Philippe Rombi, Gabriel Yared, Bruno Coulais…) lors de diverses masterclasses.

Après avoir composé pour une quarantaine de court-métrages, il signe son premier long format professionnel en 2006 avec la musique du docu-fiction « Paris 2011 – La Grande Inondation »; suivront au cours des années de nombreux documentaires comme «Sauvages, au coeur des zoos humains», «Héroïques», «La France Sauvage », « Lascaux le Ciel des Premiers Hommes » ou encore des séries comme «Les 100 Lieux Qu’il Faut Voir» ou «Tous les Parfums du Monde».

Il a également mis en musique des téléfilms comme «Facteur Chance», «Le Pot de Colle» ou «Les Enfants du Secret».

Il rencontre le cinéma fin 2007 en composant et orchestrant la majorité de la musique du film « Le Renard et l’enfant » de Luc Jacquet (2,5 millions d’entrées en salle).

Son deuxième long métrage de cinéma en tant que compositeur, « Min Ye » de Souleymane Cissé, est présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes 2009 (hors compétition).

En 2011 il signe la musique de « Derrière les murs » de Julien Lacombe et Pascal Sid, qui est le premier film français tourné en 3D relief et mixé en 7.1.

En 2013 il accompagne les premiers pas de Dave au cinéma avec la musique de «Une Chanson pour Ma Mère» et signe la partition du film kurdo-germano-norvégien «Before Snowfall» qui remporte le Dragon Award au Festival de Göteborg.

Il a également signé la musique de «Alésia le Rêve d’un Roi Nu» présenté en permanence au MuséoParc Alésia, ainsi que la musique du Musée de la Bataille de Fromelles et celle du Musée de la Bataille d’Azincourt.

En 2015 il crée une classe de composition de musique de film à l’IMEP (Namur, Belgique) où il enseigne jusqu’en 2020, parallèlement à ses activités de compositeur.

2018 marque son retour au cinéma avec la musique de «Un jour ça ira» de Stan et Edouard Zambeaux. Il compose également pour sa première série télévisée: «Les Rivières Pourpres».

En 2019, outre la composition de la seconde saison de cette série – pour laquelle il obtient le prix UCMF de la meilleure musique de fiction TV, il met également en musique son premier film d’animation: « L’Odyssée de Choum« .

David Reyes est Sociétaire Définitif à la SACEM, membre de l’ADAMI, de l’UCMF et de la BSCG.

DISTINCTIONS:

  1. *Prix de la Ville d’Antibes au concours «La Musique et la Mer» (Festival Mondial de l’Image Sous-Marine) en 1999 pour «Fluides»

  2. *Prix de la Ville d’Antibes au concours «La Musique et la Mer» (Festival Mondial de l’Image Sous-Marine) en 2000 pour «Le Chant de l’Océan»

  3. *Prix de la Ville d’Antibes au concours «La Musique et la Mer» (Festival Mondial de l’Image Sous-Marine) en 2001 pour «La Voix des Mers»

  4. *Prix de la Meilleure Musique de Film au Festival HEC en 2008 pour «I Love You»

  5. *Prix de la Meilleure Musique de Film au Festival Effets Stars en 2012 pour «La Ville est Calme»

  6. *Prix UCMF de la Meilleure Musique de Fiction TV en 2020 pour «Les Rivières Pourpres» Saison 2

  1. *Nomination aux Music And Sound International Awards 2014 avec «Before Snowfall»

  2. *Nomination aux Jerry Goldsmith Awards 2014 avec «Before Snowfall»

  3. *Nomination aux Jerry Goldsmith Awards 2015 avec «Jusqu’au Bout du Monde»

  4. *Nomination aux Jerry Goldsmith Awards 2017 avec «America’s Great War 1917-1918»

  5. *Nomination aux Prix UCMF 2018 avec «America’s Great War 1917-1918»

  6. *Nomination aux Jerry Goldsmith Awards 2018 avec «Un Jour Ca Ira» et «Traces»

  7. *Nomination aux Music And Sound International Awards 2019 avec «Les Rivières Pourpres»

www.davidreyes.fr


 

Bon à savoir

Eglise Saint-Hubert d'Heusy, rue de la Maison Communale, 4802 Verviers
Tickets : 15 € - 12 € (Prévente)
Infos : musicaleslekeu.be

Réservations :
Partager