Festival Musique & Culture de Colmar / Frank Braley & Romain Leleu

Le jeudi 11 avril 2019
  • À 20:30
Colmar (FR), église Saint-Matthieu

À propos de cet événement

Troisième et dernier concert à l’occasion du Festival Musique et culture de Colmar, qui s’ouvre par la version pour orchestre à cordes du Quatuor « La Jeune fille et la Mort », écrit par Franz Schubert en mars 1824 et considéré comme son quatuor le plus achevé. Atteint de syphilis, Schubert puise de sa souffrance et de sa mort éminente une inspiration pour nous livrer une musique d’une rare profondeur.
Le jeune trompettiste virtuose Romain Leleu rejoint ensuite l’orchestre et Frank Braley au piano pour le Concerto pour piano, trompette et cordes de Jean-Pascal Beintus, commande de l’Orchestre d’Auvergne et de l’Orchestre Royal de Chambre Royal de Wallonie, enregistré sur CD en décembre 2018.
Des oeuvres de Michel Legrand, Charlie Chaplin Nino Rota, Ennio Morricone… viennent clôturer ce concert.

Avec :
Frank Braley, direction et piano
Jean-François Chamberlan, direction
Romain Leleu, trompette

Programme :

  • Franz Schubert : Quatuor à cordes en ré mineur D. 810 « La Jeune fille et la Mort », version orchestre à cordes / Jean-François Chamberlan, direction
  • Jean-Pascal Beintus : Concerto pour piano, trompette et cordes / Frank Braley, piano – Romain Leleu, trompette
  • Oeuvres de Michel Legrand, Charlie Chaplin Nino Rota, Ennio Morricone…

Frank Braleydirection et piano

Frank Braley commence l’étude du piano à l’âge de quatre ans avec sa mère. À dix ans, il donne son premier concert avec l’Orchestre philharmonique de Radio France. Il poursuit ensuite des études normales et obtient son bac à l’âge de dix-sept ans. Il entreprend alors des études scientifiques à l’université avant d’opter en faveur de la musique : à dix-huit ans, il entre au Conservatoire de Paris où il travaille avec Pascal Devoyon, Christian Ivaldi et Jacques Rouvier. Il obtient le premier prix de piano et de musique de chambre.

En 1991, il obtient le premier prix et le prix du public du Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique. Dès lors sa carrière est lancée. Il voyage et joue dans le monde entier sous la baguette de chefs d’orchestres comme Charles Dutoit, Marek Janowski, Armin Jordan ou Kurt Masur. Il se produit également en chambriste ou lors de récitals avec des artistes comme Éric Le Sage, Mischa Maisky, Emmanuel Pahud ou Maria João Pires. Il est l’invité chaque année des grands festivals : La Roque-d’Anthéron, Périgord Noir, Le Violon sur le Sable, etc. Il est féru de littérature et aime énormément le jazz.

En avril 2007, il interprète le Concerto en sol de Maurice Ravel avec l’Orchestre français des jeunes, sous la direction de Jean-Claude Casadesus, à l’Auditorium de Dijon, au Théâtre des Champs-Élysées de Paris, à La Rochelle (La Coursive) et à l’Opéra de Vichy.

Frank Braley joue le plus souvent en musique de chambre avec Renaud Capuçon et Gautier Capuçon. Un enregistrement des dix sonates pour violon et piano de Beethoven sort en 2010.

Depuis septembre 2011, Frank Braley est Professeur au Conservatoire de Paris.

Fin 2012, l’Orchestre royal de chambre de Wallonie annonce qu’il prendra, durant la saison 2013-14, la succession d’Augustin Dumay comme directeur musical de cette formation. Il entend non seulement diriger du clavier dans des concerti pour piano dont il assumera la partie soliste, mais aussi prendre en main une bonne partie de la direction orchestrale et explorer la musique de chambre avec les solistes de chaque pupitre, durant son mandat.

En mai-juin 2013, il est membre du jury durant toute la session (des éliminatoires aux épreuves finales) du Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique à Flagey et au Palais des Beaux-Arts.

Depuis janvier 2014, Frank Braley est directeur musical de l’Orchestre royal de chambre de Wallonie.

En octobre 2015, il est membre du jury du Concours piano Long-Thibaud-Crespin.

 


Romain Leleu est considéré, grâce à son jeu alliant virtuosité et élégance, comme l’un des meilleurs interprètes de sa génération. Elu « révélation soliste instrumental » par les Victoires de la musique classique en 2009, il se produit en soliste sur les cinq continents, tant en récital qu’accompagné des plus grands orchestres. En tant que chambriste, il partage la scène avec Thierry Escaich, François Dumont, Ibrahim Maalouf, Frank Braley, etc.

Formé dans la tradition de l’école française de trompette, Romain Leleu est un musicien aventureux qui aime explorer de nouveaux répertoires. Il est dédicataire de nombreuses œuvres de compositeurs d’aujourd’hui comme Martin Matalon, Philippe Hersant, Karol Beffa, Jean-Baptiste Robin…

Il crée en 2010 l’Ensemble Convergences, quintette à cordes composé de musiciens issus des grands orchestres français, avec lequel il revisite les grands classiques de la musique savante et populaire.

Sa discographie enregistrée chez Sony et Aparté rencontre un réel engouement public et médiatique. Son enregistrement des grands concertos classiques (Haydn, Hummel, Neruda) est récompensé par le Classique d’or RTL, 5 de diapason, Pizzicato, Resmusica.

Parmi les projets de la saison 2018-19, Romain Leleu jouera le Concerto de Haydn avec Rubinstein Philharmonie de Lodz en Pologne ; il enregistrera  le Concerto de Shostakovich avec Frank Braley et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie ; il sera en tournée avec Thierry Escaich à travers la France et à la Philharmonie du Luxembourg ; il sera  en tournée en Russie et au Liban dans le programme Inspirations avec l’Ensemble Convergences; il sera  en tournée de récitals avec piano ou avec orgue aux Etats Unis, à Taïwan.

Romain Leleu est professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, et directeur de collection aux Editions Gérard Billaudot Paris. Romain Leleu est membre du Bureau Export et Yamaha Performing Artist.


 

Bon à savoir

Église Saint Matthieu, 3 Grand’Rue, 68000 Colmar, France
Infos et réservations : Office de Tourisme de Colmar, Place Unterlinden, 68000 Colmar - info@tourisme-colmar.com Tél : +33 (0)3 89 20 68 92 - www.printemps-colmar.com
Partager