Sur la piste de l’Âge des Lumières avec Enrico Onofri

Le jeudi 21 février 2019
  • À 20:00
Mons, Arsonic

À propos de cet événement

► Les chemins transversaux de l’Age des Lumières  

Chef principal invité de l’Orquesta Barroca de Sevilla depuis 2016 et fondateur du remarquable Imaginarium Ensemble, Enrico Onofri nous guide dans un parcours musical à travers le Siècle des Lumières, à la recherche des éléments stylistiques de la musique italienne qui nourriront le classicisme viennois et des compositeurs baroques de la fin du 18e siècle dont la puissance évocatrice et narrative annonce l’avènement du romantisme. Une soirée tout en intensité illuminée.

Enrico Onofri, direction et violon

► Programme :

  • Antonio Vivaldi : Sinfonia Il Coro delle Muse en sol majeur RV149 pour cordes et basse continue
  • Giovanni Battista Sammartini Sinfonia en la majeur J-C 62 pour cordes et basse continue
  • Franz Joseph Haydn : Concerto en sol majeur Hob.VIIa:4 pour violon, cordes et basse continue

_____

  • Wolfgang Amadeus Mozart : Divertimento en ré majeur KV136 pour cordes et basse continue
  • Félix Mendelssohn-Bartholdy : Symphonie n° 12 en sol mineur pour cordes

 


Partenariat MARS (Mons Arts de la Scène) / ORCW (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie)


Enrico Onofri,
Chef d’Orchestre
& Violoniste
  • Fondateur et chef principal, Imaginarium Ensemble
  • Chef principal invité, Orquesta Barroca de Sevilla
  • Chef en résidence, Bochumer Symphoniker

Un concert fascinant : souplesse, précision, fantaisie […]. Ce que nous a offert Onofri était plus qu’une interprétation : un jeu avec la musique, une recherche de chaque instant, un émerveillement à chaque mesure. – Diario de Sevilla

Onofri et les soeurs Labèque électrisent le public du Festival Mozart. Enrico Onofri dirige sans bâton, avec un geste naturel. Ses tempos rapides soulignent son esthétique de l’interprétation. […] L’Orquesta Sinfonica de Galicia était samedi dernier le meilleur instrument pour la musique de Mozart. Grâce à leur précision, leurs couleurs et leur musicalité, ils ont donné leur meilleure version de la Symphonie N°40. Onofri a réussi à faire ressortir tout le drame de la partition depuis la première modulation du molto allegro.. El Pais

La direction vive et raffinée, stylistiquement irréprochable, d’Enrico Onofri, à la tête de l’Orchestre national de Lyon, a célébré dans la fosse l’union sacrée de la musique et du théâtre.Le Monde

_____

Né à Ravenne, Enrico est d’abord premier violon solo à la Capella Real de Jordi Savall avant de collaborer avec divers ensembles de premier plan : Concentus Musicus Wien, Ensemble Mosaïques, Concerto Italiano et Il Giardino Armonico puis d’être lui-même, de 2004 à 2013, chef principal de Divino Sospiro, et, depuis 2016, chef principal invité de l’Orquesta Barroca de Sevilla et chef en résidence au Bochumer Symphoniker. Parallèlement, il fonde le remarquable Imaginarium Ensemble.

 

Dès ses débuts en tant que chef d’orchestre en 2002, il est invité par de nombreux festivals et orchestres renommés dans le monde entier. Au cours des deux dernières saisons, on peut l’entendre diriger Imaginarium au Festival d’Ambronay avec Philippe Jaroussky, l’Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, le Real Orquesta Sinfónica de Sevilla, le Jerusalem Baroque Orchestra, le Bern Kammerorchester et le Basel Kammerorchester, l’European Union Baroque Orchestra, l’Orquesta Sinfonica de Bilbao, l’Orchestra Sinfonica Siciliana, l’Orchestra del Teatro Olimpico ou encore l’Orchestra Metropolitana de Lisboa.

 

Dans le domaine lyrique, sa direction toujours très vivante et stylée lui vaut de grands succès : à l’Opéra de Lyon pour Orfeo ed Euridice de Glück en 2015, au Festival Haendel de Halle en 2015 puis 2016 avec Lucio Silla ou, en août 2016, lors de la création mondiale l’opéra de Cesti Le Nozze in sogno au Festival d’Opéra d’Innsbruck.

 

Parmis les temps forts de la saison 2018-19, citons des collaborations avec le Bochumer Symphoniker, l’Ensemble Il Pomo d’Oro, l’Orchestra Metropolitana de Lisboa, le Bern Kammerorchester, l’Orquesta Barroca de Sevilla, le Haydn Philharmonie, Le Croatian Baroque Orchestra, l’Ensemble Kanazawa, le Pacific Baroque Orchestra, le Real Filarmonica de Galicia ou encore l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et le Zurich Kammerorchester.

 

A côté de sa carrière de chef d’orchestre, Enrico Onofri enseigne le violon baroque et l’interprétation de la musique ancienne au Conservatoire Bellini de Palerme et donne des master classes très prisées en Italie, en Europe, au Japon et récemment à la Juilliard School de New York.

http://www.enricoonofri.com/


 

Bon à savoir

► Arsonic, rue de Nimy, 138, 7000 Mons
► Tickets : 25/22/18€
Places non numérotées - Gratuit pour les moins de 25 ans (quota limité à 20 places)
L’ORCW est partenaire de l’article 27 (tarif : 1,25€).
► Réservations : Visit Mons - 27, Grand-Place, 7000 Mons -  065/33.55.80
info.tourisme@ville.mons.be - www.visitmons.be / surmars.be
Partager