Henry Vieuxtemps – 200 ans ! / Vahan Mardirossian – Alexander Markov / 19h : conférence – 20h : concert – 21h : after

Le vendredi 23 octobre 2020
  • 19:00 - 20:00
Mons, Arsonic

À propos de cet événement


  • De 19h00 à 19h30 : « Sur la piste de mon ancêtre » par la musicologue Agnès Briolle-Vieuxtemps, l’arrière-arrière-petite-fille d’Henry Vieuxtemps
  • 20 h : concert d’une heure sans pause
  • 21 hAfter surprise

Vahan Mardirossian met à l’honneur nos compositeurs belges. 

Vahan Mardirossian et Alexandre Markov célèbrent Henry Vieuxtemps 

Pour son premier concert à Arsonic, le nouveau directeur musical de l’ORCW, Vahan Mardirossian célèbre le bicentenaire de la naissance du compositeur wallon Henry Vieuxtemps, l’un des violonistes virtuoses européens les plus célèbres du 19e siècle, surnommé le « Roi du Violon » ou le « Premier violon d’Europe », mais aussi un compositeur apprécié dans le monde entier. A l’origine d’un savoir-faire mondialement reconnu, Henry Vieuxtemps fonde l’Ecole Franco-Belge du Violon, illustrée par Eugène Ysaye (co-fondateur du prestigieux Concours Reine Elisabeth), Arthur Grumiaux, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Augustin Dumay (Directeur musical de l’ORCW de 2003 à 2013) …
Une soirée d’hommage avec, comme invité d’honneur, Alexander Markov, l’un des violonistes les plus brillants d’aujourd’hui venu de New-York pour l’occasion. Son père, Albert Markov, fêta, en son temps, les 150 ans de la naissance de Vieuxtemps, en présence de la Reine.

En préambule à ce concert, l’arrière-arrière-petite-fille du compositeur, musicologue, Agnès Briolle-Vieuxtemps, vous racontera l’histoire extraordinaire de son ancêtre. La soirée sera réhaussée de la présence de la marraine de l’Association Vieuxtemps, Julie Depardieu (sous réserve d’imprévus artistiques).

Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
Vahan Mardirossian, direction
Alexander Markov
, violon

Programme :

  • Henry Vieuxtemps : Concerto pour violon n°5 en la mineur , op. 37, « Grétry » – Arr. David Walter
  • Henry Vieuxtemps : Quatuor à cordes n°2 en do majeur, op. 51 – Transcription pour orchestre à cordes

__________

Partenariat MARS (Mons Arts de la Scène) / ORCW (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie) / Association Henry Vieuxtemps

Captation MUSIQ’3 et télévision


Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


Alexander Markov, violon

Le célèbre violoniste Alexander Markov a été salué comme l’un des musiciens les plus captivants et polyvalents. Qu’il se produise en soliste avec des orchestres prestigieux dans les grandes salles de concert du monde entier ou qu’il joue dans des arènes sportives devant 25 000 personnes au match de la NBA sur son violon électrique, Alexander Markov établit toujours un lien instantané avec son public.

Lord Yehudi Menuhin a écrit : « Il est, indéniablement, le plus brillant et le plus inspiré des violonistes actuels : Alexander Markov laissera sans aucun doute sa marque dans le cœur des mélomanes du monde entier et dans les annales des virtuoses du violon de notre époque. »

Lauréat du prestigieux Avery Fisher Career Grant en 1987, Markov a fait son premier récital à New York au Carnegie Hall en 1983. Médaillé d’or au Concours international de violon Niccolò Paganini, Alexander Markov s’est produit en soliste avec de prestigieux orchestres internationaux tels que le Philadelphia Orchestra, le BBC Philharmonic, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique de Montréal, le Budapest Festival Orchestra et le Mostly Mozart Festival Orchestra… avec des chefs d’orchestre tels que Lorin Maazel, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Franz Welser-Möst et Ivan Fischer. Il a partagé la scène avec Martha Argerich et d’autres sommités.

Les derniers concerts d’Alexander Markov au Carnegie Hall ont fait salle comble.
Ses prochains engagements sont prévus aux États-Unis, en Europe, au Mexique, en Russie, au Japon, en Chine, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud.

Alexander Markov s’est forgé une réputation unique dans le répertoire virtuose du xixe siècle. Il fait partie des rares violonistes à avoir interprété les 24 caprices pour violon seul de Paganini en un seul récital, et le DVD de ce concert, réalisé par le célèbre producteur de films Bruno Monsaingeon, a été distribué partout dans le monde.
Publié sous le label Erato/Warner Classics en 2006, le DVD des 24 Caprices de Paganini joués par Alexander Markov devient sur le champ l’un des best-sellers classiques sur Amazon. Les clips postés sur YouTube par ses fans enregistrent des millions de vues.

Alexander Markov figure dans le fameux film de Bruno Monsaingeon « l’Art du violon » sur les meilleurs violonistes du monde.

Le parcours musical de Markov l’emmène bien au-delà de son travail de violoniste classique soliste.

ll compose un « Rock Concerto, » en collaboration avec James V. Remington, qui crée pour lui un nouveau violon électrique avec 6 cordes. Ce nouvel instrument (modèle déposé) est le seul du genre au monde. Il produit une sonorité unique et permet une énorme possibilité dynamique de sons, du plus doux au plus puissant.
« Rock Concerto » met en scène Markov avec son violon électrique et un groupe rock, accompagnés par un orchestre symphonique et une chorale. Le but de ce projet est de combler le fossé entre le public classique et le public rock, et d’attirer des jeunes qui, autrement, n’iraient jamais écouter une symphonie.

Alexander Markov est né à Moscou et a étudié le violon avec son père, le violoniste Albert Markov. À l’âge de huit ans, il se produisait déjà en soliste et en double concerto avec son père. L’équipe père-fils joue toujours en duo dans les salles de concert du monde entier. Markov a émigré aux États-Unis avec ses parents et a reçu la citoyenneté américaine en 1982.


 

Bon à savoir

Arsonic, rue de Nimy, 138, 7000 Mons

  • De 19h00 à 19h30 : « Sur la piste de mon ancêtre » par Agnès Briolle-Vieuxtemps, l’arrière-arrière-petite-fille d’Henry Vieuxtemps.

  • 20 h : concert d’une heure sans pause suivi d’un After de l’ORCW


Places non numérotées : 20/18/15€ - 5€ (Demandeur d’emploi) - 1,25€ (Article 27) - Gratuit pour les moins de 25 ans.

Réservations :
VisitMons - 27, Grand-Place, 7000 Mons - +32(0)65 33 55 80 -
info.tourisme@ville.mons.be - www.visitmons.be / MARS (Mons Arts de la Scène) - +32(0)65 39 59 39 – public@surmars.be - www.surmars.be
Partager