Mendelssohn, fan inconditionnel de Bach / Vahan Mardirossian, Irina Lankova

Le jeudi 24 novembre 2022
  • À 20:00
Mons, Arsonic

À propos de cet événement

A partir de 19h > 19h40 : micro-prestation dans le Passage des Rumeurs par les élèves de l’Académie de musique, des arts de la parole et de la danse de la Ville de Mons (gratuit)
20 h
: concert d’une heure sans pause
> 21h 
: after surprise (gratuit)


Jean-Sébastien Bach a été intensément admiré de son vivant. Organiste de génie, improvisateur hors-pair, compositeur prolifique dont les œuvres sont aujourd’hui encore source d’inspiration pour les musiciens de tout style, il est pourtant tombé dans l’oubli pendant plus de 100 ans. Si Mozart et Beethoven furent admiratifs de ses partitions, il fallut attendre le début du 19e siècle pour qu’un jeune musicien, Félix Mendelssohn, découvre son œuvre par hasard et la mette en lumière, rendant sa juste place à ce génie universel.
Surdoué, Mendelssohn composa toutes ses symphonies pour cordes de 1821 à 1823, alors âgé de 12 à 14 ans. Vahan Mardirossian nous propose la poursuite de leur (re)découverte.

Vahan Mardirossian, direction
Irina Lankova, piano

Programme :

  • Félix-Mendelssohn-Bartholdy, Symphonie pour cordes n°2
  • Jean-Sébastien Bach, Concerto pour piano n°7 en sol mineur BWV 1058
  • Félix-Mendelssohn-Bartholdy, Symphonie pour cordes n°7

Vahan Mardirossian, chef d’orchestre – Piano

Après avoir passé 9 ans à la tête de l’Orchestre de Caen (2010-2019), Vahan Mardirossian est nommé Chef Principal du City Chamber Orchestra of Hongkong (CCOHK) en septembre 2019 et Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie (ORCW) à partir de janvier 2020. Il est également Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie (NCOA) depuis 2011.

Pianiste reconnu internationalement et chef d’orchestre, Vahan Mardirossian combine depuis plusieurs années ses deux passions en dirigeant les concertos du clavier (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Grieg, Chostakovitch…). En tant que soliste, il s’est produit sous la direction de grands chefs tels que Kurt Masur, Paavo Järvi, Yutaka Sado, John Axelrod, Yuri Ahronovith… et a enregistré plusieurs disques consacrés à Schubert, Brahms, Bach, Händel, Beethoven, Tanguy, Mulsant…

La rencontre avec Kurt Masur est déterminante dans la carrière de Vahan Mardirossian. A l’invitation du Maestro, il dirige l’orchestre de Manhattan School lors d’un séminaire de direction d’orchestre à New York. Cette opportunité orientera définitivement sa carrière dans cette voie.

En 2005, Vahan Mardirossian crée l’orchestre « Maestria » avec lequel il se produit dans toute la France, dont Paris au Théâtre des Champs-Élysées et Toulouse à la Halle aux Grains.

Il est régulièrement invité à diriger des orchestres prestigieux tels que le NHK Symphony Orchestra,  le New Japan Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Prague Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre Symphonique de Moscou « Russian Philharmonic », l’Orchestre Sinfonica de Sanremo, le Real Orchestra Sinfonica de Sevilla, le Philharmonie Südwestfalen, l’Orchestre Colonne…

Il a collaboré avec des solistes de renommée internationale comme Ivry Gitlis, Alexander Markov, Augustin Dumay, Akiko Suwanai, Sergeï Babayan, Alexandre Kantorow, Lars Vogt, Vladimir Sverdlov-Ashkenazy, Diemut Poppen, Brigitte Engerer, Xavier Phillips, Kun Woo Paik, Richard Galliano, Viktoria Postnikova, Daishin Kashimoto, Sergueï Nakariakov, Gary Hoffmann, Alexander Chaushian, Roland Pidoux, Alexandra Soumm, Alexander Ghindin, Igor Tchetuev,  Polina Leschenko, Ashley Wass, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, le Trio Wanderer, Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, Svetlin Roussev, Marc Coppey, Pavel Vernikov, Nicolas Dautricourt, Stéphane Béchy, Guy Touvron, Stéphanie-Marie Degand, …

Son vaste répertoire s’étend des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres contemporaines (Tanguy, Saariaho, Rautavaara, Hersant, Dutilleux, Rihm, Kagel, Crumb, Ligeti, Mulsant, Canat de Chizy…).

Site officiel : vahanmardirossian.com
Crédit photo @ Rino Noviello


Irina Lankova, piano

« Irina Lankova va vous faire aimer le classique », affirme l’Écho.

« Irina Lankova va vous faire aimer le classique », affirme l’Echo. Dotée d’un charisme naturel et d’une grande sensibilité, Irina Lankova apporte un regard personnel et frais au répertoire classique du piano et emmène son public avec elle dans un voyage émotionnel et spirituel.

Ses récitals se distinguent par ses introductions parlées, érudites et spontanées, et ses interprétations expressives, poétiques et sincères.

Née en Russie, Irina Lankova est diplômée avec les plus hautes distinctions de l’École Gnessine à Moscou et du Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle a reçu les enseignements des grands maitres de l’école russe tels que Evgenij Mogilevsky, lui-même l’élève de Heinrich Neuhaus, et, plus tard, les conseils personnels de Vladimir Ashkenazy. Héritière de l’école russe, elle attache la plus grande importance à la qualité du son et du phrasé, et est reconnue pour la palette colorée et la nature lyrique de ses interprétations : « Elle travaille sur les canevas sonores très riches, invoquant les ambiances et les atmosphères avec une autorité incontestable » (The Independent)

Ses enregistrements, dédiés à Rachmaninov, Scriabine, Chopin, Schubert et Bach sont tous félicités par la critique internationale pour leurs « profonde sensibilité » (Pianiste), « la narration personnelle » (La Libre Belgique) et « la grande sincérité » (Éducation musicale).

Artiste Steinway depuis 2008, elle est invitée à se produire sur les scènes prestigieuses à travers le monde telles que Wigmore Hall, Carnegie Hall, Salle Gaveau et Concertgebouw.

Décrite par la presse internationale comme une pianiste au toucher « véritablement poétique » (The Independent) et au jeu de « couleurs infinies » (La Libre Belgique), Irina Lankova créeson propre univers musical et artistique. Auteur des projets innovants tels que Piano dévoilé et Visions Goldberg, Irina Lankova souhaite, avant tout, partager l’émotion.

Sa saison 2021/22 inclut les récitals à la Salle Gaveau, la Salle Cortot à Paris et à Weill Recital Hall at Carnegie Hall à New-York.

La saison 2022/23 va débuter par le récital au Concertgebouw d’Amsterdam et un nouvel enregistrement se prépare pour 2023.

© Anouch Abrar
Site officiel : irinalankova.com

Bon à savoir

A partir de 19h > 19h40 : micro-prestation dans le Passage des Rumeurs par les élèves de l'Académie de musique, des arts de la parole et de la danse de la Ville de Mons (gratuit)
20 h : concert d’une heure sans pause
> 21h
: after surprise (gratuit)
Arsonic
, rue de Nimy, 138, 7000 Mons
Tickets : 20/18/15€ - Gratuit pour les moins de 25 ans (quota limité à 20 places) - 1,25€  (Art.27) - 5€ (demandeur d’emploi)
Places non numérotées
Réservations :  MARS (Mons Arts de la Scène) - +32(0)65 39 59 39 – public@surmars.be - surmars.be / VisitMons - 27, Grand-Place, 7000 Mons - +32(0)65 33 55 80 - info.tourisme@ville.mons.be - visitmons.be

Partenariat MARS (Mons Arts de la Scène) / ORCW (Orchestre Royal de Chambre de Wallonie)




 
Partager