Frank Braley

  • Direction
  • piano
Partager

Après avoir longtemps hésité entre études scientifiques et musicales, Frank BRALEY décide de quitter l’Université pour se consacrer entièrement à la musique. Au Conservatoire National Supérieur de Paris il suit les cours de Pascal DEVOYON, Christian IVALDI et Jacques ROUVIER, avant d’y obtenir, à l’unanimité, ses Premiers Prix de Piano et de Musique de Chambre. 

En 1991, il se présente pour la première fois à un concours international. C’est l’un des plus prestigieux d’entre eux, le Concours Reine Elisabeth de Belgique, dont il remporte, à vingt-deux ans, le Premier Grand Prix et le Prix du Public. Le public et la presse s’accordent à reconnaître en lui un « grand » lauréat, aux qualités musicales et poétiques exceptionnelles.

Régulièrement invité au Japon, aux U.S.A., au Canada et dans toute l’Europe, Frank BRALEY est partenaire de formations telles que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, le Philharmonique de Radio-France, l’Ensemble orchestral de Paris, les Orchestres de Bordeaux, Lille, Montpellier et Toulouse, l’Orchestre National de Belgique, le Philharmonique de Liège, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, le London Philharmonic, le BBC Wales Orchestra, le Royal National Scottish Orchestra, les Orchestres de la Suisse Romande et de la Suisse Italienne, l’Orchestre de la Radio de Berlin, l’Orchestre National de Belgique, le Rotterdam Philharmonic, le Göteborg Symphony, l’Orchestre Royal de Copenhague, le Göteborg Sympohny Orchestra, le Tokyo Philharmonic, le Boston Symphony Orchestra, le Baltimore Sympony Orchestra, le Seattle Symphony Orchestra, le Los Angeles Philharmonic Orchestra… Il a joué sous la baguette de chefs comme Jean-Claude CASADESUS, Stéphane DENEVE, Charles DUTOIT, Armin JORDAN, Hans GRAF, Gunther HERBIG, Christopher HOGWOOD, Eliahu INBAL, Marek JANOWSKI, Kurt MASUR, Sir Yehudi MENUHIN, Michel PLASSON, Yutaka SADO, Michael SCHONWANDT, Antonio PAPPANO, Walter WELLER… 

Frank BRALEY a effectué des tournées dans le monde entier : en Chine avec l’Orchestre National de France et Charles DUTOIT, au Japon et en Chine avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et Michel PLASSON, en Italie avec l’Orchestre Français des Jeunes et Emmanuel KRIVINE, puis avec l’Orchestra di Padova e del Veneto, à Paris et Francfort avec l’Ensemble Orchestral de Paris et John Nelson. Il a joué au Festival de Tanglewood (USA) avec le Boston Symphony dirigé par Hans GRAF et en septembre 2003, il participe à l’inauguration de la nouvelle salle de Carnegie Hall, le Zankel Hall, à New York avec l’Ensemble Intercontemporain. 

En récital, il a joué à Paris, Londres, Amsterdam, Bruxelles, Hanovre, Ferrare, et en duo avec Renaud CAPUÇON à Amsterdam, Athènes, Birmingham, Bruxelles, Rome, Florence, Trieste, New York, Washington, Paris, Vienne… En musique de chambre il a également pour partenaires Renaud et Gautier CAPUÇON, Maria Joao PIRES, Augustin DUMAY, Paul MEYER, Gérard CAUSSE, Eric LE SAGE, Emmanuel PAHUD, Mischa MAISKY, Yuri BASHMET…

Outre son activité régulière de soliste, il se passionne pour des projets originaux : il participe notamment à une intégrale des Sonates de Beethoven, donnée en 2004 au festival de La Roque d’Anthéron ainsi que dans plusieurs villes françaises, à Rome et au Brésil et en 2005 à Bilbao, Lisbonne et Tokyo. 

Et en janvier 2014, Frank Braley succèdera à Augustin Dumay en tant que directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Sa discographie comprend : chez Harmonia Mundi, la Sonate D.959 et les Klavierstücke D.946 de Schubert, (Diapason d’Or) – qui lui valurent des comparaisons flatteuses avec Claudio Arrau, Alfred Brendel, Radu Lupu, Andras Schiff -, l’œuvre pour piano de Richard Strauss, enregistrement salué jusque dans les colonnes du New York Times, des sonates de Beethoven (op. 27/2 « Clair de lune », op.57 « Appassionata » et opus 110), un récital Gershwin et le Double Concerto de Poulenc (BMG – Prix Caecilia en Belgique, Diapason d’Or). Chez Virgin Classics, il a enregistré la musique de chambre de Ravel avec Renaud et Gautier Capuçon, Le Carnaval des Animaux de Saint-Saëns (« Choc » du Monde de la Musique,« Recording of the month » de Gramophone), La Truite de Schubert (Virgin Classics), Chez Naïve : le DVD Liszt- Debussy-Gershwin (Choc- Monde de la Musique). Cher Virgin : les trios de Schubert avec Renaud et Gautier Capuçon. Les derniers enregistrements sont : les Danses Hongroises avec Nicholas Angelich et un récital avec Gautier Capuçon.